samedi 24 décembre 2011

Christmas on July 24th Avenue

Christmas on July 24th Avenue


Année : 2006
Réalisation, Scénario, etc. : Shosuke Murakami, Arisa Kaneko
Durée : 108 minutes
Pays : Japon
Genre : Comédie romantique

Avec: Miki Nakatani = Sayuri Honda
Takao Osawa = Satoshi Okuda
Ryuta Sato = Yoshio Moriyama
Fumiyo Kohinata = Goro Honda
YOU = Kazuko Kaibara
Tsuyoshi Abe = Koji Honda
Juri Ueno = Megumi Kanbayashi
Ikki Sawamura = Jo Ando
Ayako Kawahara= Akiko Ando
Adaptation du roman Christmas on July 24th Avenue de Shuichi Yoshida

Le début :

    Sayuri est une jeune femme à l'imagination débordante qui vit dans son petit univers. Elle est originaire de Nagasaki, elle vit au Japon, mais elle s'imagine souvent à Lisbonne, théâtre de son manga favori. Grande romantique devant l'Eternel, Sayuri est une femme en quête perpétuelle du Prince Charmant. Les hommes qu'elle côtoie ou qu'elle croise sont classés par ordre de préférence. Son numéro 1 est justement de passage à Nagasaki pour une séance de dédicace...

Mes impressions :

    Croyez-moi ou non, sur ce coup-là je m'étais fait un cahier des charges :
    1) trouver un film / drama avec « Noël » dans le titre,
    2) poster un article portant sur ce film / drama le 24 ou le 25 décembre,
    3) me faire plaisir au niveau du casting (tant qu'à faire, c'est Noël, non?).
    Eh bien, j'ai respecté mon petit cahier des charges, youpiiii ! (La période des fêtes rend anormalement euphorique, vous ne trouvez pas?). Au départ, je croyais que de tels titres ne seraient pas légion. En fait, si, il y en a quelques-uns... donc, si je décide de renouveler ce pari stupide avec moi-même l'année prochaine, je sais qu'il y a de quoi faire. ^^'. Pour ce qui est du casting, je me suis largement fait plaisir, jugez plutôt : Juri Ueno, YOU, Ryuta Sato, Miki Nakatani... (Je ne balance pas leur nom par ordre d'importance dans le film, mais par ordre de préférence.)
    Bon, venons-en au film... Au premier abord, l'ambiance est assez spéciale, mais on comprend pourquoi très rapidement : l'histoire est majoritairement racontée du point de vue de l'héroïne... d'où cette ambiance à la fois « planante » et niaise naïve et les effets spéciaux... qui vont avec : les p'tites fleurs, la couronne au-dessus de la tête des gars, etc.




    De ce fait, ce film risque de ne pas plaire à tout le monde, au vu du caractère très fleur bleue du personnage principal. Je suis moi-même un peu lasse de la bergère amoureuse du beau prince, mais bon... j'ai pris le parti d’accepter le contrat, c'est-à-dire d'essayer de me mettre dans la peau du personnage, de me laisser porter et d'aller jusqu'au bout. J'avais tout de même mon pari à tenir ^^' (Pffff, moi et mes idées « géniales ») et j'avais le casting en tête, alors j'ai persévéré et je me suis dit qu'avec une telle distribution, le film ne pouvait pas être mauvais... oui, parce que c'était pas gagné au départ, j'ai eu beaucoup de mal à me mettre « In the Mood ».
    Plusieurs personnages évoluent autour de Sayuri. Nous avons tout d'abord Yoshio, l'ami de toujours. Aspirant mangaka, c'est un garçon qui a les pieds sur terre. Il essaie de faire comprendre à Sayuri qu'elle devrait redescendre parfois de son petit nuage, mais il la soutient tout de même. Si vous avez vu le drama Konkatsu !, vous vous demanderez peut-être comme moi s'ils ne se sont pas inspirés de ce personnage incarné ici par Ryuta Sato pour le recycler dans le drama ! (Dans le genre « Je t'aime, mais je ne fais rien pour te retenir », il assure... ou alors, il a signé un contrat à vie qui l'oblige à jouer des rôles pourris de temps en temps!)



    Yoshio travaille dans la librairie où Sayuri achète son shojo favori, « Amore ! Amore ! » avec le ténébreux José Rodriguez en personnage principal!! Visez-moi cette allure fringante :

« Amis trentenaires, est-ce que vous avez comme moi un sentiment de déjà-vu ? (^^) »

    Sayuri vit chez son père, un gai-luron qui tient un restaurant avec Kazuko, sa petite amie. J'adore ces deux personnages. On ne les voit pas souvent, alors je profitais un max de chacune de leurs apparitions. Kazuko est douce, naturelle et de bon conseil. Elle espère voir Sayuri s'épanouir et se trouver un amoureux qui ne soit pas fait d'encre et de papier.




    Sayuri a un frère, Koji, qui présente sa petite amie Megumi à la famille au début du film. D'emblée, Sayuri semble éprouver une aversion certaine pour Megumi, alors que celle-ci apparaît comme étant une personne tout à fait charmante, bien que spéciale. Je ne comprends pas cette aversion... du moins, elle ne me semble pas justifiée.




    Je ne peux évidemment pas omettre de présenter le beau gosse de service. En prime, il est inaccessible aux yeux de l'héroïne et comme c'est elle qui raconte l'histoire, je vous laisse imaginer le topo. Je veux dire : c'est lui qui a la plus jolie couronne :D Il a l'air parfait et tout, et tout, et tout... MAIS quelque chose le tourmente.


    Ce qui m'a agacée, c'est l'accent sur la maladresse et le côté fleur bleue de l'héroïne, son look de vieille fille et sa coupe de sorcière (avant la traditionnelle séance de relooking façon « Pretty Woman »). Pourquoi forcer autant le trait ? C'est dommage, le reste est potable et l'on finit même par s'habituer aux petites couronnes qui apparaissent au-dessus des têtes des mecs ! En outre, il y a des longueurs et des passages qui m'ont fortement déplus : conversations qui n'en finissent plus et sur un ton monocorde, etc. et pourquoi l'héroïne marche-t-elle de cette façon ?
    En revanche, pour ce qui est des musiques, c'est que du bonheur et ce, dès les premières secondes ! Ouf, sauvés !

En conclusion :

    J'avais ce film « dans mes cartons » depuis longtemps et je m'en suis souvenue au bon moment. Il était temps de le dépoussiérer, celui-là ! ^^ En fait, Je ne me souvenais même plus que je l'avais regardé en entier il y a un paquet de mois, je m'en suis souvenue au fur et à mesure... c'est dire si ce film m'a marquée ^^'. Enfin, je ne voudrais pas vous affoler, tout est affaire de goût, vous trouveriez peut-être que ce film est génial. J'espère que si c'est le cas, vous passerez par ici pour le défendre !
    En attendant, étant donné que nous sommes le 24 décembre, je vous souhaite un bon réveillon et un joyeux Noël ! N'abusez pas trop du foie gras... ou plutôt si, allez, c'est pas tous les jours ! (^ . -)






IZA, le 24 décembre 2011

6 commentaires:

Lynda a dit…

Hé hé, toi aussi tu t'es laissée prendre au jeu du "Je choisis un film/série avec le mot Christmas". Une tradition fort sympathique qui permet de dégotter de belles trouvailles.
T'as porté ton choix sur un bien beau film ! C'est rigolo, je connais quasi tous les acteurs dedans, et franchement si c'était pas écrit 2006, j'aurais juré qu'il daté du début 2000 pas plus. La faute peut-être à cet espèce de voile blanc.

Je m'excuse du message un peu à l'arrache, va falloir que j'aille arracher le foie de mon oie pour tout à l'heure ^^.

J'ai loupé le décor précédent avec le petit fantôme mais je tenais à te dire que celui-ci est tout aussi charmant, ah la magie de Noël ! Allez, à l'année prochaine et bonne ripaille ^_^//

Iza a dit…

Oui, en effet, je trouve que c'est un truc sympa à faire. Je le ferai peut-être encore l'année prochaine, ça faisait un moment que je pensais faire quelque chose dans ce genre. Toi aussi, tu as trouvé quelque chose de pas mal... il faudra que je me le procure (et que je pense à me mettre sérieusement aux dramas coréens en 2012, ne serait-ce par curiosité!)
C'est avec grand plaisir que je te retrouverai l'année prochaine. Bon réveillon (en ce qui me concerne, c'est la surprise, je ne fais pas la fête chez moi) et joyeuses fêtes! (^.-)

Maryelen a dit…

Coucou! ça fait un bail que je n'ai pas raccroché sur des dramas, et encore plus japonais! je dois toujours poster Goong et Autumn's Concerto depuis début juillet...xD
Ce drama a l'air vachement sympa, pas trop prise de tête pour la nouvelle année au moins ^^ il faudra que je me refixe des objectifs dramas pour cette année qui arrive...:p
J'en profite pour te souhaiter une belle année 2012!
A bientôt! :)

Iza a dit…

Bonne année, Maryelen!
Alors, au plaisir de lire tes prochains articles (^^)
A bientôt et merci d'être passée!

Kerydwen a dit…

Voilà, j'ai enfin regardé ce film qui traînait dans mes cartons depuis au moins un an. Te voir en parler a été une bonne piqûre de rappel ^^. Malheureusement, je te rejoins totalement. Ce n'est quand même pas croyable de réaliser un film aussi plat avec une telle brochette d'acteurs. Il y a quelques chose que je ne pige pas trop là :/
C'est vraiment moyen, sans réelles saveurs et l'héroïne est beaucoup trop niaise. Heureusement que les personnages secondaires sauvent le reste parce qu'autrement, je pense que je me serais sacrément ennuyée.

Iza a dit…

Des fois, la distribution ne suffit pas pour sauver un film ou une série. C'est plutôt dommage car j'ai eu l'occasion de voir Miki Nakatani dans d'autres productions et elle est capable de faire tellement mieux!
Moi non plus, je n'ai pas trop compris ce qui s'était passé à ce niveau-là! (^^)