mardi 31 décembre 2019

En attendant 2020...

En attendant 2020...

Source: The Great Gatsby (2013)

Bonjour tout le monde ! 
J'ai plutôt hâte de quitter 2019, même si cela implique de souhaiter vieillir plus vite. Cette année ne sera pas la plus belle année de ma vie, nous avons eu pas mal de tuiles, mais disons qu'à partir de septembre, l'espoir a pointé le bout de son nez.
La mi-avril restera un moment spécial, car nous avons adopté une adorable "petite" chienne, qui a tout l'amour et la gentillesse du monde à donner et qui, d'ailleurs, donne sans compter, ce qui ne l'empêche pas pour autant d'être une gardienne très fiable et très impliquée dans son "travail".
Je vous souhaite une bonne fin d'année, j'espère que vous n'êtes pas seuls pour fêter la venue de 2020. Pour nous, c'est un jour ordinaire, mais nous sommes un peu marginaux. Cela nous convient comme ça. Nous allons fêter cela à notre façon.
Je vous retrouve au mois de janvier. Je vous souhaite avant tout la santé pour 2020 et ensuite, je vous souhaite du bonheur, des sourires et des rires tous les jours et puis, bien sûr, des moments de joie devant de belles découvertes "dramatesques" !
Je vous retrouve au mois de janvier. En attendant: bon Réveillon à tous et prenez soin de vous.


IZA, le 31 décembre 2019

samedi 30 novembre 2019

Neko Nanka Yondemo Konai

Un peu de félinothérapie



Titre original: 猫なんかよんでもこない。
Année: 2016

Réalisation, Scénario, etc. : Toru Yamamoto, Tamio Hayashi
Musiques: ?
Durée: 102 minutes
Pays: Japon

Genre: Comédie dramatique

Adaptation du manga éponyme par Sugisaku, publié en 2012


Avec: Shunsuke Kazama = Mitsuo
Takeshi Tsuruno = "Aniki"
Mayu Matsuoka = Ume

 
Le début:


Mitsuo (Shunsuke Kazama) et son grand frère partagent un appartement. Un jour, "Aniki" (Takeshi Tsuruno) recueille deux chatons, malgré l'avis défavorable de Mitsuo qui les déteste. Le frangin s'en fiche pas mal, leur donne un nom sans plus tarder (Kuro et Chin) et confie la garde des petites boules de poils à Mitsuo. Comble de la malchance pour lui, les chatons semblent l'avoir immédiatement adopté, ce qui amuse son grand frère. Ce sentiment de malchance va peu à peu s'estomper lorsque Mitsuo va remarquer que les chatons ont quelque chose de spécial.

   
Mes impressions:


Aujourd'hui, je vais vous parler d'un type de film d'ambiance que seuls les Japonais semblent pouvoir faire à la perfection, où l'on a clairement l'impression qu'il ne se passe pas grand chose, mais où l'on reste néanmoins scotché du début à la fin, parce que c'est esthétique, c'est fin, c'est universel et indémodable.
Neko Nanka Yondemo Konai traite de la relation particulière qui se noue entre les humains et leurs animaux de compagnie et si vous êtes l'heureux propriétaire d'un toutou ou, plus particulièrement, d'un minou, ce film va vous parler tellement fort que vous verserez toutes les larmes de votre corps si vous avez un cœur ou quelque chose qui s'en rapproche.
Tous ceux qui ont (ou ont eu) un animal de compagnie vont éprouver tous les sentiments que les propriétaires d'animaux éprouvent... mais en un peu plus de 1h30. Autant dire que c'est du concentré d'émotions ! Vous verrez que les animaux ont ce pouvoir étrange de nous faire sortir les doigts du tra la la, ils nous apprennent l'amour inconditionnel, la résilience, ils nous apprennent à donner le meilleur de nous-mêmes... ils nous rendent meilleurs, tout simplement. Il est clair que si Mitsuo est capable de faire tout ce qu'il fait, c'est grâce à ses chats, Kuro (le chat tout noir, que l'on croit pleutre, mais qui devient le petit chef du quartier) et Chin (la petite femelle chétive au caractère bien trempé).



Au début du film, nous faisons la connaissance de Mitsuo, qui a arrêté d'enchaîner les petits boulots afin de se concentrer uniquement sur son avenir professionnel dans le monde de la boxe. Il lui manque une victoire pour intégrer la catégorie qui lui permettrait d'affronter des champions internationaux. Il vit chez son grand frère, qui est mangaka. Mitsuo va devoir affronter plusieurs épreuves que la vie lui met en travers du chemin et ses deux petites boules d'amour vont, à leur manière, l'aider à réfléchir et agir dans des situations délicates.

En conclusion:

Est-ce que c'est ennuyeux de regarder un film où l'on voit un brave type refouler puis adorer deux adorables chatons? Bizarrement, non, pas du tout. On prend même un certain plaisir à suivre les aventures de Mitsuo, Kuro et Chin. On s'attendrit, on rit, on pleure. C'est la vie, tout simplement.







IZA, le 30 novembre 2019


     












jeudi 31 octobre 2019

Mon cher cerisier

Mon cher cerisier



Date : du 29/03/2017 au 31/10/2019

Bonjour tout le monde !
Wow... mon décor de blog n'avait pas été modifié depuis le 29 mars 2017 ?! Mouah ah ah ah ! Mais ça pue la naphtaline par ici, vous ne trouvez pas ?
Bon, bref... Je ne me lassais absolument pas de voir mon cher cerisier en fond d'écran, il est tellement beau, il trône au milieu du jardin depuis des années et nous offre tous les ans sa pluie éphémère de petites merveilles roses et délicates quand le printemps est revenu, avant de nous donner ses fruits savoureux que nous avons autant de plaisir à cueillir en famille, entre amis, que de manger (tous ensemble, cela va de soi). Seulement voilà, le printemps est fini depuis longtemps et j'avais envie de faire souffler un petit vent neuf (et davantage de saison !) sur le blog, en attendant de pouvoir espérer trouver le temps de vous parler d'un drama que j'ai commencé l'été dernier (si, si)... et que je n'arrive pas à terminer parce que je manque de temps. Je vous explique tout:
Si vous me lisez régulièrement et/ou depuis un certain temps, vous avez sûrement remarqué que je me plaignais régulièrement du manque de temps. C'est d'autant plus vrai depuis septembre dernier car j'ai repris des études: ma situation professionnelle était déprimante et je ne voyais pas d'avenir heureux et satisfaisant se profiler à l'horizon si je continuais dans cette voie. J'ai pris mon destin en mains et me suis lancée dans une folle aventure, passionnante, mais terriblement prenante, car je prends cela avec beaucoup de sérieux et donc... j'ai encore moins de temps pour le blog !
Il faut que vous sachiez que la rédaction d'un article me prend un temps extraordinairement long, car je suis assez maniaco-perfectionniste, choisir LA bonne capture d'écran est toute une aventure, et encore je ne vous parle pas de mes textes que je relis plusieurs fois, que je modifie souvent avant de me décider à poster, tout ça pour aboutir à une prose somme toute médiocre, mais ceci est un autre problème et une autre histoire... (Et quand il m'arrive de relire certains articles au hasard plusieurs mois après leur parution - et rien que ça, c'est chelou, mais j'y peux rien - à la recherche de coquilles, et que je TROUVE des coquilles, ça me rend malade.)
Je ne suis pas en train de vous dire que j'arrête toute activité "bloguesque", non, non, non ! Je voulais juste profiter de cette occasion pour vous dire pourquoi j'étais moins présente sur les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines et surtout pour vous dire combien vous me manquiez tous !
Alors, je vous dis à bientôt.
Je vous embrasse... et étant donné qu'aujourd'hui c'est Halloween, je vous laisse avec une photo de notre citrouille que nous avons baptisée "Jacklin" (forcément!) la "sexytrouille".  ;)



  



IZA, le 31 octobre 2019